Yalla Archive

  • J’aurais voulu être chirurgienne. De plastiques parfaites et d’organes qui crèvent. De modernité misère.
Je le suis aujourd’hui, d’âmes trouées, de corps en manque d’elle. Elle qui donne la vie.
Seulement… La mort, j’inocule. Les âmes, j’aère.
Et enfin sûrs du non-sens, et de la fragilité humaine, être homme qui marche.
Femme qui danse. Et à deux, poème.

    Quand je serai grande…

    J’aurais voulu être chirurgienne. De plastiques parfaites et d’organes qui crèvent. De modernité misère. Je le suis aujourd’hui, d’âmes trouées, de corps en manque d’elle. Elle qui donne la vie. Seulement… La mort, j’inocule. Les âmes, j’aère. Et enfin sûrs du non-sens, et de la fragilité humaine, être homme qui marche. Femme qui danse. Et à deux, poème.

    Continue Reading...

  • 


Mírame con rabia, con dureza ó con… Regarde-moi avec rage, durement
Lo que un día nos haga falta pa’sentir perdón, perdón… Pour ressentir pardon, pardon


Necesito medicina de tu voz.  J’ai besoin de ta voix mon médicament
Necesito más que mucho, mucho amor.  J’ai besoin de plus que tant et tant d’amour
Necesito tú paciencia y tú… amor. [...]

    Regarde-moi la verdad

    Mírame con rabia, con dureza ó con… Regarde-moi avec rage, durement Lo que un día nos haga falta pa’sentir perdón, perdón… Pour ressentir pardon, pardon Necesito medicina de tu voz.  J’ai besoin de ta voix mon médicament Necesito más que mucho, mucho amor. J’ai besoin de plus que tant et tant d’amour Necesito tú paciencia y tú… amor. [...]

    Continue Reading...

  • 
« Les hommes n’aiment évidemment pas les prisons ; ni rien de ce qui  limite leur vie. Ils n’aiment pas non plus les frontières ni les  contraintes que leur impose la brièveté de leur vie, ni celles que leur  impose la physique. Aussi, toute l’aventure humaine est-elle faite de  tentatives d’évasion : [...]

    Prison de lumière

    « Les hommes n’aiment évidemment pas les prisons ; ni rien de ce qui limite leur vie. Ils n’aiment pas non plus les frontières ni les contraintes que leur impose la brièveté de leur vie, ni celles que leur impose la physique. Aussi, toute l’aventure humaine est-elle faite de tentatives d’évasion : [...]

    Continue Reading...

  • Comment est-ce possible 
D’aimer
un parfait inconnu un instant 
et alors
qu’il partage avec vous sa vie ? 
En lui laissant son « parfait »
Pour qu’imparfait il se vive.
En le gardant « inconnu »
Territoire à la dérive.
En accueillant à rebrousse poil, 
Monstres, démons et merveilles
Qui l’habitent et vous en ailes.
Sans rien en faire ni ferre,
Prendre, contraindre ou étreindre
Ni par un bout, [...]

    D’eux par deux

    Comment est-ce possible D’aimer un parfait inconnu un instant et alors qu’il partage avec vous sa vie ? En lui laissant son « parfait » Pour qu’imparfait il se vive. En le gardant « inconnu » Territoire à la dérive. En accueillant à rebrousse poil, Monstres, démons et merveilles Qui l’habitent et vous en ailes. Sans rien en faire ni ferre, Prendre, contraindre ou étreindre Ni par un bout, [...]

    Continue Reading...

  • C’était le 6 juillet, pour coacher avec ses démons le rendez-vous insensé. 
Et vous, sensibles à l’appel d’air…
Il se reconnait dragon ailé. Lave qui crache aux plus hauts sommets. Qui reste aussi larvée…
Et elle, tout contre lui, à cet endroit enfoui, s’endort. Sur son plus tendre flanc. Poussière d’argent au vent. Mais ce n’est qu’une [...]

    Monstres sacrés

    C’était le 6 juillet, pour coacher avec ses démons le rendez-vous insensé. Et vous, sensibles à l’appel d’air… Il se reconnait dragon ailé. Lave qui crache aux plus hauts sommets. Qui reste aussi larvée… Et elle, tout contre lui, à cet endroit enfoui, s’endort. Sur son plus tendre flanc. Poussière d’argent au vent. Mais ce n’est qu’une [...]

    Continue Reading...

  • Sur toute l’étendue du Ciel, mille nuages illuminés braquent sur Terre leurs de gloire projecteurs. L’armée des anges au complet fait rouler les tambours. Et encourager de pluie le saut périlleux. Longtemps, longtemps.
Et pour chaque goutte, au combat tombée, un ange passe.
Et pour chaque goutte le vivant caressé - l’oiseau, la fleur, ta main -, ange je [...]

    ouiouioui

    Sur toute l’étendue du Ciel, mille nuages illuminés braquent sur Terre leurs de gloire projecteurs. L’armée des anges au complet fait rouler les tambours. Et encourager de pluie le saut périlleux. Longtemps, longtemps. Et pour chaque goutte, au combat tombée, un ange passe. Et pour chaque goutte le vivant caressé - l’oiseau, la fleur, ta main -, ange je [...]

    Continue Reading...

  • Fleurs de peau. 
Sont nos odeurs. 
Et nos corps les cultivent et exhalent pour nous faire mélanger. Dans l’air tout au moins. Au plus, à l’ultime frontière de nos peaux renversées. Goût de l’autre. Saveurs cuisinées.
D’abord une note de façade. Celle de nos parfums d’apparat : verveine, jasmin, cédrat. 
Puis, une mélodie se dessine sous nos [...]

    Fleurs de peau sont nos odeurs

    Fleurs de peau. Sont nos odeurs. Et nos corps les cultivent et exhalent pour nous faire mélanger. Dans l’air tout au moins. Au plus, à l’ultime frontière de nos peaux renversées. Goût de l’autre. Saveurs cuisinées. D’abord une note de façade. Celle de nos parfums d’apparat : verveine, jasmin, cédrat. Puis, une mélodie se dessine sous nos [...]

    Continue Reading...

  • 
Depuis, il y retourne, à chaque fois qu’il le peut. Et il ignore les heures que scande, du Sacre Cœur, le pourtant si proche carillon, comme il ignore les badauds, accrochés à ses plis d’imperturbable statue. De la mort vivant monument. Sur pièces ils le jugent bon.
Ce soir une colombe a frôlé ses cheveux au [...]

    D’amour raide mort

    Depuis, il y retourne, à chaque fois qu’il le peut. Et il ignore les heures que scande, du Sacre Cœur, le pourtant si proche carillon, comme il ignore les badauds, accrochés à ses plis d’imperturbable statue. De la mort vivant monument. Sur pièces ils le jugent bon. Ce soir une colombe a frôlé ses cheveux au [...]

    Continue Reading...

  • Entre printemps et été

Entre bourgeons, fruits et fleurs

Entre herbes folles et sages pavés

Entre pieds de vigne 

Et robes de ciel
*
*
*
Entre toi et moi
**
C’est toujours le Jardin d’Eden
Fait de pommiers et pêchers

Et toujours en été !
Quand on a 17 ans on a la vie droit devant… Ce sont d’autres Confidences, Sous le grand pommier, par Roch [...]

    Entre deux au jardin mélangés

    Entre printemps et été Entre bourgeons, fruits et fleurs Entre herbes folles et sages pavés Entre pieds de vigne Et robes de ciel * * * Entre toi et moi ** C’est toujours le Jardin d’Eden Fait de pommiers et pêchers Et toujours en été ! Quand on a 17 ans on a la vie droit devant… Ce sont d’autres Confidences, Sous le grand pommier, par Roch [...]

    Continue Reading...

  • Le lundi à 18 heures, une semaine sur deux, je me retrouve ici, aux premières loges, pour apprendre de coach sportif ce qui pourrait me manquer par certains côtés qu’on nomme mentoring et performance et gagner. Et je le regarde telle maja qui suit de loin son torero en totale admiration. Appatée, mais à distance, de [...]

    Lumière d’un soir sur changement en profondeur

    Le lundi à 18 heures, une semaine sur deux, je me retrouve ici, aux premières loges, pour apprendre de coach sportif ce qui pourrait me manquer par certains côtés qu’on nomme mentoring et performance et gagner. Et je le regarde telle maja qui suit de loin son torero en totale admiration. Appatée, mais à distance, de [...]

    Continue Reading...