Bâtons sur le mur – 4ème semaine

À ma fenêtre enfoncée
Le saule pleure toujours droit
Sur ma vie de biais

J’aime quand
Pour avoir laissé la nuit faire repaire de mon corps
Le soleil doux du matin à ma fenêtre me prétend

*

Derrière les larmes
Le Soleil
Lui

Velouté du kiwi sur la pomme
Croquant de la pomme sur lui
Au jardin, et à ma fenêtre, sous leurs amours aussi.

Aller hors murs d’avant…