Père vers…

Elle a plongé en analyse. Venue pour vendre sa peau, elle s’est déshabillée de l’intérieur. Et là, soudain, elle me demande un rendez-vous « opérationnel » :

- J’ai des entretiens d’embauche et je ne veux plus, je ne peux pas me permettre, de râter d’autres opportunités.

Alors j’accepte. J’accepte le rendez-vous au jour même et à l’heure par elle imposée. J’accepte, qu’entre elle et moi, elle dépose son cv. Je l’accepte en face de moi avec son stylo et son carnet. Mais je résiste un peu :

- Qu’avez-vous voulu faire en écrivant ces deux feuillets ? Qui êtes-vous pour y coucher, entre les deux ?

- !!!

Je souris et tente à mon tour de progresser en ce qui me reste 0 affiner : me laisser « posséder », laisser venir les questions à moi, qui peuvent être celles de mon accompagné, refoulées… « et les exposer avec des mots simples et touchés ». Inconscient instrumental avéré.

- Quelle est, Katrien, votre original-ité ? Ce qui n’appartient qu’à vous, et que, depuis que vous êtes née, vous cultivez…

Les mots se bousculent : curieuse, créative, hasardeuse, sensée, câline.

- C’est cela votre pointe de lance… Vous allez devoir, via ce papier, « pénétrer » votre recruteur. Et je veux que dès les premières lignes, il ait envie de vous « avoir » en son fief.

Elle rit beaucoup en séance. Et là, elle s’esclaffe bien.

Je sens, que de mes yeux les plus père-vers, je ne respecte en elle, à cet instant, aucune de ses simagrées.

Et soudain, elle se dresse sur son fauteuil :

- J’ai compris ! Je ferais.

*

Pour que fille aille vers le père, et réalise sa propre destinée, – suppléances il lui faudra trouver -, il faut que la mère l’y mène, il faudra du père l’attrait.

Et moi, l’un et l’autre re-Je-ouer. L’émotion de la mère qui lâche, l’envie du père qui se retient. Et elle, pleine, femme, en sa vie, Je-ouer les deux. Mais celle, qui « prend », surtout, là, pour se réaliser.

**

Sur « la version vers le père et la perversion du père » lire ces lignes de mon amie Liliane Fainsilber…

” Un père n’a droit au respect, sinon à l’amour, que si le dit respect, le dit amour, est, vous n’allez pas en croire vos oreilles, père-versement orienté, c’est à dire fait d’une femme, objet a qui cause son désir. »

Séance du 21 janvier 1975 de Lacan au Séminaire des Non dupes