Chut !

*

Penché à son balcon, il ne perçoit de neige que le blanc. Aussi, il descend. Les quatre étages qui le séparent  d’ouate d’antan. Il traverse, d’entrée, le hall. Et là, debout, de porte vitrée, devant, yeux et bouche béants. C’est comme cela que je le surprends.

- Bonjour Monsieur… Vous regardez la neige de la nuit tombée ?

Et il sourit. Et c’est la neige en ses yeux qui me regarde de loin, très loin. De sa nuit, à lui, des temps où il était enfant.

*

*

Elle m’avoue que toute tentative d’accompagnement sera vaine. – Je suis tombée amoureuse. Tombée, tombée, comme Alice, sans fin ni fond. Je ne le pouvais pas quand j’étais venue à vous. Aussi, je travaillais avec vous diversion. Et là je le peux. Enfin. Il s’autorise ce qu’il ressent. Et le vivre à deux. Et vivre en questions. Jamais résolues. La vraie vie alors !

*

*

*

Il me dit tout ce qu’il aura tu depuis. Que les corps ont su. Et parfois, il s’interrompt. – Je ne dis pas plus. Je pourrais tellement t’enchanter longtemps ! Et je lui délie la langue en riant.

*                              *               *                 *            *                      *                                  *             *                          *            *       *         *

*                      *                   *     *              *                        *    *         *             *                *                  *               *                 *                     *

*                    *        *                *                          *           *              *               *                               *           *                            *                *