Cruautés ordinaires, l’envers…

La petite gitane, je ne l’ai plus revue. Elle ne m’a plus regardée. Je n’ai plus souri.  Elle, non plus, ne sourit pas. Je la cherche à perte de vue. En permanence je la vois, et je souris déjà…

***

La pomme, au travers de la gorge est restée. Je n’ai plus traversé la région. A travers moi, le doute et l’ennui ont creusé un lit. Sur le traversin mon cou se casse et renvoie : la pomme, et ce que je ne suis pas.

***

Le rendez-vous a eu lieu. Ce sol se dérobant à nos pieds a été comblé… Par un rai de lumière, marelle de feu.  Flamme sur braises et souffle sur elle, liquide, silencieux, lagon offert. Entre quatre yeux, un monde. A quatre mains, le Si… Sur nos épaules, une danse, molle, un redoux. Jaillissements, de l’ombre la lumière, de la douceur la force, pour ne plus cesser de cultiver les jardins suspendus à mon coeur.

Quand les cruautés tournent en boucle, en suivant leurs lacets, nous découvrons, au détour, leurs revers, et les nôtres avec…