De plume et d’acier

Dans Traversée des ombres, JB Pontalis nous dit, qu’il faut croiser bien de fantômes pour se construire une identité.

« Il nous faut croiser bien des revenants, dissoudre bien des fantômes, converser avec bien des morts, donner la parole à bien des muets, à commencer par l’infans que nous sommes encore, nous devons traverser bien des ombres pour enfin, peut-être, trouver une identité qui, si vacillante soit-elle, tienne et nous tienne. »
JB Pontalis, Traversée des ombres


- Quels sont les fantômes qui vous constituent ?
- Est la seule question à se poser. – Et quels liens entre eux ? - Votre réponse singulière.

Et dans ce liant, se re-co-naître enfin. Et non seulement traversé…

*

- Cela a été une drôle d’expérience ce groupe auquel vous m’avez invité à participer. Je me suis reconnu en chacun d’eux, et vous, vous étiez là, double aussi avec André, pour « me rassembler. » Ce que je trouve injuste est que vous, vous savez.

- Nous n’en savons rien… C’est funambulesque à chaque assemblée.

- Le fil entre vous deux est de plume et d’acier. Solide et léger…