Et si hors cadre était en vie ? Orgueil et préjugés de coach

- A chaque fois, il pose ses deux mobiles là. Entre lui et moi. Et la dernière fois, je crois bien qu’il m’a prise en photo à la dérobée. Quel cadre lui opposer ?

Et en superviseur débordé, je pose entre elle et moi la tendresse infinie d’un baiser volé.

*

- Pour le prochain rendez-vous cela va être difficile : je suis blindé.
- Moi aussi.
- …
- Et hors temps de travail ?

*

- Nous voudrions d’une conférence call pour recadrer avec vous deux, qui accompagnez notre duo d’affaires, nos séances. – Nous écrit-il, et nous tous en copie.

Et au téléphone, notre réponse n’étonne personne : – Faisons de ce besoin de cadre l’objet de notre prochaine séance.

Puisque faire « comme si« , cela nous allait si bien quand nous étions petits !

*

L’atelier de supervision de l’orgueil et des préjugés du coach aura lieu le 21 juin.

En savoir plus et inscriptions : https://www.facebook.com/events/454634324563144/