Le repos de la guerrière

…je te déshabille dans notre lit, chez nous

Je pose mes béquilles souv’nir de ton genou

Dans les bras de Morphée tu dors tout en douceur

Dans mon bras, la morphine atténue la douleur

J’suis comme un chien mouillé

Qui peut s’prendre tous les coups

Les plus belles dérouillées

Et suivre son maître partout

Regarde ces hématomes

Tu vois, j’t'ai dans la peau

Et ce mercurochrome dessine ton drapeau

Et encore plus jubilatoire, en musique qui me fait danser, Renan Luce sur deezer. Et caresser du doigt ce Chien mouillé