Maintenant qu’il fait tout le temps Nuit sur toi

« Oh, qu’est-ce que je donnerais pour te serrer dans mes bras et embrasser ton front, arracher la nuit, te brancher sur mon dos. Je t’emmènerai loin, je te soufflerai partout sur la peau, tu le sentiras, tu le sentiras exactement comme avant. »

Tant que la nuit n’est pas tombée il n’est jamais trop tard pour, sur la pointe des pieds, du bout des doigts, vivre l’avant