Séparations

Oui. Au pluriel. Ils en conviennent : les psychanalystes, Foenkinos, ceux qui se séparent cet été.

Lectures de votre âme quand je vous accompagne. Lectures à mon chevet, coïncidentes, hasard d’eux : Carnets Psy et l’auteur-philosophe à succès.

« Chacun de mes gestes est voué à être analysé par une force supérieure, cette force qui est mon futur d’homme décomposé. »

Nous ne faisons que cela. Vivre est sans encombre, sauf à cesser de respirer. Exister est se séparer.

« Nous avons à faire de nombreuses formes de séparation, plus ou moins accomplies, plus ou moins pathologiques, plus ou moins pathogènes.(…) Or, l’expérience clinique avec des bébés montre que l’enjeu majeur et premier pour un bébé n’est pas tant de se séparer que d’établir, avec son environnement, des liens profitables pour son existence. »

Comme le dit aussi Neuburger – qui vient d’atterrir à mon chevet sans transition et en lien -, à une patiente roumaine de la dictature communiste rescapée : votre maladie, c’est la liberté !

*

Le Carnet Psy juillet/août ainsi que le numéro à venir de septembre

Nos Séparations de David Foenkinos en poche Folio

Exister, chez Payot, du psychiatre Robert Neuburger