Tragico-romantique

 » Nous ne sommes pas libres.

Et le ciel peut encore nous tomber sur la tête.

Et le théâtre est fait pour nous apprendre tout cela. « 

Antonin Artaud

Poète, romancier, acteur, dessinateur et dramaturge français, Antonin Artaud fut l’inventeur du concept du « théâtre de la cruauté » : Nous avons moins besoin d’adeptes actifs que d’adeptes bouleversés…

Le prénom, pièce de théâtre de renom, se joue désormais de l’espace et du temps. Dans toutes les salles de France, projection.

Jubilatoire et cruel à chaque instant. Perçant, grinçant, éclatant de chaque mot, pour pré-nommer puis nommer, puis taire, et encore et encore. Toutes les émotions jouer. Et mon aînée qui m’apprend : ça se voit que ce ne sont pas des acteurs. Ce sont des comédiens.

De suite me revient. Cet élan d’accompagnateur, de rendre l’autre acteur. Et peut-être aussi ce plus.

Atelier Théâtre entrepris, entre Claire Melchiori et André de Châteauvieux, pour tragico-romantiques accueillir. Doux rêveurs. A y croire, ne plus y croire, tour à tour. D’abysses et d’étoiles, compagnie. Ou, plutôt que du haut et du bas, chassés, un pas de côté faire enfin. Et l’horizon poser. Héroï-comiques sur le fil de la vie.

*

Atelier Tragico-romantique… ou bipolarité

Le jeudi 24 mai de 10h à 17h

Atelier de l’Art de Changer, Paris 9ème
Tarif : 250 euros