Légionnaires du temps

Avec la force d’une seule armée

Le temps

S’est abattu sur moi

Il m’a enlevée

Et rejoindre les files de ce combat

Ou déserter

Cible toujours

Quoi qu’il en soit

Balles dans le ventre

Balles dans le dos

C’est le seul choix

 

Echec

Et mat

Un seul Roi

Le temps

 

Alors…

 

Tomber

Dans le champ de bataille

 

Tomber

Sans raison ni déraison

 

Tomber

Parce qu’ainsi le veulent

Mes ge-noux

 

Parce que c’est au fond de moi

Et parce que j’ai eu la chance

De tisser des appartenances

Et que je suis aussi un nous

Mutinerie sourde du vivant

Vibrant imperceptiblement

Depuis des millénaires

Indiscutable triomphant

 

Tomber

Et voir tout ce temps

M’enjamber par milliers

Et sans moi continuer

 

Tomber

Et ne plus vouloir me relever

Relever-enlever-relever-enlever-relever-enlever !

Tic Tac

Du temps

 

Tomber donc

Et y rester…

Ah non !

 

Tomber

Et voir la vie

Rejoindre ce vivant

Résistant

 

Tombée

Oui

Mais à terre et face au ciel

Et recevoir toujours sur soi

Soleil, pluie, lune et vénus

Mieux que jamais

Et au plus profond de soi

Les recevoir

 

Découvrir que d’autres

« Tombés »

Le sol en est juché

Et que ceux qui courent

De vive allure

Pour faire corps avec le temps

Continuent de passer

 

Et les uns comme les autres,

Chaque jour

Les rencontrer

 

Toujours sans bouger

 

Tomber

Et vivre à terre

Oui

Mais face au ciel

Vivre

Sans attendre

Vivre

Et s’attendre

Aussi

Tout simplement

A être

Repris

Par la mer…

A tous ceux qui se voudraient bons gestionnaires du temps, au risque d’en devenir légionnaires, je propose, dans cette création très personnelle, de devenir artisans… de leur bonne heure !