Passage à vide

L’en-vie est une valse-hésitation entre mon coeur et ma raison. En ce moment. Et en ce moment je suis face à une toile… Et alors comment ? Comment déverser, sur le vide et le blanc, les couleurs que j’ai perdues, en ce printemps-hiver dedans? Et pourtant. Au bout de 6 voyages entre ce dedans-dehors, comme lors de l’originelle Création, du chaos jaillit un monde que j’ignorais et qui est horizon.

Et je me repose un instant. Pas longtemps.

Elle me propose d’à deux mains poursuivre humain cheminement. Je ne suis pas que déesse. Je suis femme, et Homme comme elle, qui en vie n’est qu’en liaison dangereuse.

Vertige à nouveau. Comment poser ma folle trace sur sablier à retournement ? Et elle sa trace. Et puis moi encore. Où poser ? Quels gestes ? Quel accord sans désaccord ? Et puis cela se dessine, de la main de l’ange peut-être, de nos mains ouvertes au présent.

Comment pourrai-je être coach, si artiste je ne me frottais pas au vivant ?

En l’atelier de Catherine Charlot, et avec Frédérique. Sans mots…