Lumière d’un soir sur changement en profondeur

Le lundi à 18 heures, une semaine sur deux, je me retrouve ici, aux premières loges, pour apprendre de coach sportif ce qui pourrait me manquer par certains côtés qu’on nomme mentoring et performance et gagner. Et je le regarde telle maja qui suit de loin son torero en totale admiration. Appatée, mais à distance, de la perte qui l’attend. Et je lis, en même temps, point de textes sacrés qui, peut-être, ojala, ce soir le protégeront, mais les textes, dont moi-même, je m’approche ouvertement et jamais ne m’en défends. Et puis je prends quelques photos. Instantanées du moment. De tout et de rien, de mes enfants au grand galop, du sable pietiné, du ciel en si belle saison. Et, d’autant plus, en cette orée du printemps et le manège enfin monté dehors.

Et je lis encore et toujours, en même temps, Alain Delourme et sa pratique qu’il livre en de Distance Intime épuisée publication :

« Le jeu thérapeutique nécessite que chacun des partenairess s’adapte au style de l’autre (à son schéma de relation sans cesse reactualisé et que la psychanalyse a revelé et développé sous le concept de transfert ndlr) mais quand le patient est trop rigidement constitué pour effectuer correctement de travail mental et comportemental d’adaptation, le psychothérapeute peut s’efforcer de rendre sa propre cuirasse plus malléable, plus perméable, et finalement assumer de se laisser utiliser.

(…) Redonnons la parole à Blandine : J’ai mis ma main dans la tienne… J’ai besoin d’être retenue-contenue, des mains qui se posent autour de moi, toucher-contact qui me re-structure, qui pose mes limites, qui donne un sens à mon corps. (…) Alien, c’est bien d’être dans tes bras, ma main dans la tienne c’est vraiment la fête en moi. Je commence à vivre Alain ? »

Et j’entends le coach sportif toujours aussi présent pour moi :

Un claquement de langue, une tape plus ou moins appuyée sur l’ epaule, un cri barbare et guerrier… A vous de trouver ce qui va permettre au cheval d’avancer de sa plus belle allure !

Et l’envie de noter le miracle tout simplement réalisé d’une allure voulue a deux…! Rencontre entre sensibilités, hors cadre et hors métier. Hors jeu qu’on ne saurait remporter. Mais qui est bel et bien thérapie, et moi, je le sais bel et bien. Sur d’autres arènes et mouvantes, j’ai l’ai fort heureusement trouvé ! Et au commencement de tout, c’est la lumière qui est…