yo-yo

Il a été l’enfant yo-yo.
Il s’en souvient à présent.
Tantôt pendu haut et court ;
tantôt à ses jupons pendant.
Et elle, trop ailleurs,
Ou trop présente par moments.
Troublé est resté l’homme-enfant.
Et pas que de l’attachement.
C’est aujourd’hui avec moi
Qu’il joue lui-même au yo-yo.
Et il en connait bien de tours,
Davantage que ceux initiaux.
Ayant été yo-yo moi-même
Le vertige est illusion
D’un lien qui cassera bientôt…
Et peut-être que nos mains
Ensemble nous retiendront.
Ou peut-être non.