Morsure

Invisible, je la sens.

Cette morsure sans rage,

presque gênée,

que vient de me faire Gipsy,

par ailleurs adorable lapin.

Sa fourrure Angora tellement étoffée,

avec l’air devenu plus frais,

qu’elle semble l’étouffer,

je tentais, en la brossant, de dompter.

Je n’ai pas dû assez la rassurer,

et prévenir son exaspération d’un regard partagé,

dans le fond d’habitude si placide

 de ses yeux noir azuré.

Ou serait-ce qu’elle a senti la violence au fond de moi,

comme lors du pansage s’en défendent les chevaux,

aussi rituelle l’apparence du geste en soit ?

La violence profonde à dompter et non pas quelque robe à plaquer.

 

Tendre violence contre violente tendresse.

Et viceversa.

Et accomplissement de l’essentiel rituel,

de morsure originelle.

Ouvrir la faille

et que violence y passe

et tendresse.

Du pareil au même.

Sensible.

L’essentiel est invisible aux yeux…