A l’abordage !… de Soi

« Et si la clef de la réussite consistait à s’abandonner à sa propre fragilité humaine ? »

 C’est ce que nous propose Thierry Chavel, Professeur à Paris 2 et coach de dirigeants, au travers de son sixième ouvrage, nouvellement édité par Eyrolles : Coaching de Soi

Et n’y voyez aucun égocentrisme dans ce retour à Soi! Le Coaching de Soi nous permet justement de « renouer avec l’héliocentrisme » et pratiquer « l’ouverture pluridisciplinaire. Comment s’y retrouver dans le patchwork idéologique de l’épanouissement professionnel? » est la question. Pour nous et pour ceux que nous accompagnons.

En laissant libre cours à notre  humanité. Par l’intériorisation, -cela va de Soi-, la simplicité, l’émergence de notre enfant intérieur, l’ancrage dans une double réalité, de tradition et d’actualité, l’acceptation de l’échec, la transmission, la reconnaissance de l’ambivalence , la compassion et l’action de grâce.

J’ai choisi de vous faire aborder cet ouvrage, -que je trouve, d’apparence, dense et profond, alors qu’ il s’avère en creux, direct et évident-, en vous faisant parcourir, à vol d’oiseau, son deuxième châpitre, celui de la simplicité. Extraits.

A l'abordage« Pour éviter la confrontation avec soi-même, deux voies sont possibles : le papillonnage New Age et l’orthodoxie d’une tradition. Dans le vagabondage spirituel comme dans le prosélytisme du canon psychologique, la prétention de l’exclusivité des modèles du canon psychologique fait florès et inquiète, à juste titre, car elle dissimule des enjeux de pouvoir et d’argent.

(C’est pourquoi j’invite à fuir stages et ouvrages truffés de mots copyrightés).

Le coaching de soi procède d’une recherche sans préjugés.

Deuxièmement, on peut privilégier un bricolage personnel entre divers courants du développement professionnel (…). Qu’importe l’anachronisme de techniques et de courants de sagesse, pourvu que l’on articule cela autour d’un référentiel symbolique qui nous st propre, d’une cohérence entre nos tripes, notre coeur et notre es prit. (…)

Troisièmement, la simplicité nous fait apprendre à changer d’avis. (…) Rester fidèle à soi consiste jstement à changer de cap pour ne pas se perdre (Soi ndlr) en cours de route…

Enfin, pirater les bonnes pratiques de notre entourage professionnel n’est pas puni par la loi (…). Le plagiat est apparu avec l’âge de la propriété intellectuelle, et le copyright nous rend frileux face à cette contamination positive des qualités observées ci et là. »

J’éspère que ces premiers pas ensemble vous donneront envie de cheminer dans ce Coaching de Soi, et vous invite, aussi, à rejoindre notre prochaine rencontre en Vendredi de Robinson qui aura lieu :

 le 21 Mai, de 14h30 à 17h30,

à Paris-Haussmann.

Une occasion de mettre en acte ce Coaching de Soi, par delà les copyrights, et les canons exclusifs, ainsi que les papillonnages hasardeux…

Nous vous recevrons, toujours, en rencontre plurielle et en échange duel, Alain Bauer et moi-même, au prétexte de la pratique du Conte en coaching.

Alain, a été merveilleusement formé au paradigme de Debailleul, mais aussi, à d’autres usages du Conte, en toute pluridisciplinarité, et, surtout, en cohérence avec ses tripes, corps et esprit.

Moi, Eva, je suis née dans le conte et par le conte, et « n’aurai qu’à » sortir mon enfant intérieur face  à Alain.

Et Vous, chacun d’entre vous aura l’occasion, par la rencontre, de renvoyer à autrui ce qui vous est essentiel, coeur à coeur.

Au besoin et à l’envie, vous pouvez consulter le principe des Vendredi de Robinson ici, et vous inscrire, ou pas, mais toujours donner un feed-back au travers du formulaire de contact.