baiser Archive

  • 
Pour un baiser de toi, statue de sel, je sois
**
Et voilà le coupable !

« La raison d’aimer c’est l’amour » est une citation d’Antoine de Saint Exupéry en ce jour,
et le goût et le bonheur sont miens et de tous les jours.

    La raison d’aimer c’est l’amour, et le goût d’aimer c’est fou !

    Pour un baiser de toi, statue de sel, je sois ** Et voilà le coupable ! « La raison d’aimer c’est l’amour » est une citation d’Antoine de Saint Exupéry en ce jour, et le goût et le bonheur sont miens et de tous les jours.

    Continue Reading...

  • Conjuguer par tous les temps, les voix, les modes, les saisons, le verbe « aimer » est sa prescription. Car cet oubli est le cri de son inconscient. Et de connaître, comprendre, savoir, de l’homme vile transmission, est son symptôme mourant.
*
De son hiver sous la peau d’autres que lui
la rose se déshabille.
Peu importe s’il n’est pas le [...]

    Parole et guérison

    Conjuguer par tous les temps, les voix, les modes, les saisons, le verbe « aimer » est sa prescription. Car cet oubli est le cri de son inconscient. Et de connaître, comprendre, savoir, de l’homme vile transmission, est son symptôme mourant. * De son hiver sous la peau d’autres que lui la rose se déshabille. Peu importe s’il n’est pas le [...]

    Continue Reading...

  • Ceci a été mon approche pendant ces quelques jours passés.
- Je n’embrasse pas. J’ai une méchante grippe et je tiens à ne pas vous la donner.
Et une à une, un à un, ils et elles me prennent la main. Tout aussi maladive. Tout aussi « à emporter ». Plus ! -que dis-je-, Bien plus que ne l’auraient [...]

    Je n’embrasse pas

    Ceci a été mon approche pendant ces quelques jours passés. - Je n’embrasse pas. J’ai une méchante grippe et je tiens à ne pas vous la donner. Et une à une, un à un, ils et elles me prennent la main. Tout aussi maladive. Tout aussi « à emporter ». Plus ! -que dis-je-, Bien plus que ne l’auraient [...]

    Continue Reading...

  • Je ne raconterai pas l’estocade. C’est trop douloureux. Je reprends, à la place, un autre de ces moments délicieux de cet ouvrage intime, qui se tricote entre professeur et élève, dans un temps suspendu, universel. Entre un homme qui tait sa blessure et une femme qui la crie de ses doigts, et qui ne l’entend [...]

    Le baiser dans la nuque

    Je ne raconterai pas l’estocade. C’est trop douloureux. Je reprends, à la place, un autre de ces moments délicieux de cet ouvrage intime, qui se tricote entre professeur et élève, dans un temps suspendu, universel. Entre un homme qui tait sa blessure et une femme qui la crie de ses doigts, et qui ne l’entend [...]

    Continue Reading...