geste Archive

  • Conjuguer par tous les temps, les voix, les modes, les saisons, le verbe « aimer » est sa prescription. Car cet oubli est le cri de son inconscient. Et de connaître, comprendre, savoir, de l’homme vile transmission, est son symptôme mourant.
*
De son hiver sous la peau d’autres que lui
la rose se déshabille.
Peu importe s’il n’est pas le [...]

    Parole et guérison

    Conjuguer par tous les temps, les voix, les modes, les saisons, le verbe « aimer » est sa prescription. Car cet oubli est le cri de son inconscient. Et de connaître, comprendre, savoir, de l’homme vile transmission, est son symptôme mourant. * De son hiver sous la peau d’autres que lui la rose se déshabille. Peu importe s’il n’est pas le [...]

    Continue Reading...

  • Marionnette à fils il se sent. Yo-yo qui roule à même le sol.
- Si au moins je pouvais remonter le temps… Jeter aux orties empêchements.
 
- Que garderiez-vous plutôt ? En l’état ou à l’abandon.
- Pfffffffff… Je garderais tout. Je le sens. C’est peut-être le temps d’après qui est de trop.
- Fermez les yeux un [...]

    Mer au fond

    Marionnette à fils il se sent. Yo-yo qui roule à même le sol. - Si au moins je pouvais remonter le temps… Jeter aux orties empêchements. - Que garderiez-vous plutôt ? En l’état ou à l’abandon. - Pfffffffff… Je garderais tout. Je le sens. C’est peut-être le temps d’après qui est de trop. - Fermez les yeux un [...]

    Continue Reading...

  • Un peu de tendresse, bordel de merde ! par tellestmatele
La tendresse
C’est un geste, un mot, un sourire quand on oublie qu’on a grandi
Et ici donnée en spectacle
La Vie
Des larmes au bout pour moi…
Puis ces mots, le geste de mes doigts caressant les touches
Et un sourire
Pour vous

    Tendresse

    Un peu de tendresse, bordel de merde ! par tellestmatele La tendresse C’est un geste, un mot, un sourire quand on oublie qu’on a grandi Et ici donnée en spectacle La Vie Des larmes au bout pour moi… Puis ces mots, le geste de mes doigts caressant les touches Et un sourire Pour vous

    Continue Reading...

  • Il serre son pouce dans le poing de sa main, souvent, quand démuni il se sent. Quand je lui fais face ou pille dans son coeur, les douleurs d’ailleurs, les douleurs d’antan. Et quand il fait de même de l’autre main longtemps, et qu’au creux de son corps il se resserre lui, menotté, engourdi, l’élan [...]

    Geste ou Elle

    Il serre son pouce dans le poing de sa main, souvent, quand démuni il se sent. Quand je lui fais face ou pille dans son coeur, les douleurs d’ailleurs, les douleurs d’antan. Et quand il fait de même de l’autre main longtemps, et qu’au creux de son corps il se resserre lui, menotté, engourdi, l’élan [...]

    Continue Reading...

  • [ avril 7, 2011; 2:30   au 5:30  . ] "Toucher n'est pas un acte anodin. Il véhicule un langage infra-verbal qui nous permet de communiquer et de tisser des liens relationnels indispensables avec autrui. (...) Le toucher relationnel assiste celui qui est en souffrance, tant physique que morale. (Le connaître permet d')agir avec tact  afin de mieux soutenir celui qui est dans le désarroi."

Ce [...]

    Atelier d’accompagnement par le toucher relationnel

    [ avril 7, 2011; 2:30 au 5:30 . ] "Toucher n'est pas un acte anodin. Il véhicule un langage infra-verbal qui nous permet de communiquer et de tisser des liens relationnels indispensables avec autrui. (...) Le toucher relationnel assiste celui qui est en souffrance, tant physique que morale. (Le connaître permet d')agir avec tact  afin de mieux soutenir celui qui est dans le désarroi." Ce [...]

    Continue Reading...

  • « Avec ceux que nous aimons, 
nous avons cessé de parler, 
et ce n’est pas le silence. »

 
René Char
 
J’étais avec elle, il y a une semaine. A son réfuge perchée, balcon sur Paris qui vit, banquettes d’impératrices romaines qui nous font nous alanguir, et laisser les vapeurs s’enfuir, d’une anachronique théière et de nos coeurs et nos [...]

    Corps-à-corps

    « Avec ceux que nous aimons, nous avons cessé de parler, et ce n’est pas le silence. »   René Char   J’étais avec elle, il y a une semaine. A son réfuge perchée, balcon sur Paris qui vit, banquettes d’impératrices romaines qui nous font nous alanguir, et laisser les vapeurs s’enfuir, d’une anachronique théière et de nos coeurs et nos [...]

    Continue Reading...