mort Archive

  • Deux ouvrages cueillis dans les rayons, entre clair et obscur, pour l’été.
* Rufin et ses sept histoires qui reviennent de loin.
De surprise, d’émotion et de vie couchée.
* Gaudé et quatre récits que cache un olivier.
De finitude servie par la forme brève et l’oralité enlevée.
Et des chutes abyssales à chaque fois.
En amour.
A mort.
Tombée dans l’une et [...]

    Couper court

    Deux ouvrages cueillis dans les rayons, entre clair et obscur, pour l’été. * Rufin et ses sept histoires qui reviennent de loin. De surprise, d’émotion et de vie couchée. * Gaudé et quatre récits que cache un olivier. De finitude servie par la forme brève et l’oralité enlevée. Et des chutes abyssales à chaque fois. En amour. A mort. Tombée dans l’une et [...]

    Continue Reading...

  • « Oh, qu’est-ce que je donnerais pour te serrer dans mes bras et embrasser ton front, arracher la nuit, te brancher sur mon dos. Je t’emmènerai loin, je te soufflerai partout sur la peau, tu le sentiras, tu le sentiras exactement comme avant. »

Tant que la nuit n’est pas tombée il n’est jamais trop tard pour, sur la [...]

    Maintenant qu’il fait tout le temps Nuit sur toi

    « Oh, qu’est-ce que je donnerais pour te serrer dans mes bras et embrasser ton front, arracher la nuit, te brancher sur mon dos. Je t’emmènerai loin, je te soufflerai partout sur la peau, tu le sentiras, tu le sentiras exactement comme avant. » Tant que la nuit n’est pas tombée il n’est jamais trop tard pour, sur la [...]

    Continue Reading...

  • C’était la première fois que nous échangions aussi intimement.
La tension palpable qui habitait la pièce s’était apaisée, les épaules d’Helena se relâchèrent et elle se laissa aller, le dos contre le dossier du canapé.
Curieux d’en savoir plus sur sa relation avec son fils, je lui demandai alors ce qu’elle préférait en lui.
« Sa beauté. »
Elle n’avait pas [...]

    Mort Elle Odeur sur Lui

    C’était la première fois que nous échangions aussi intimement. La tension palpable qui habitait la pièce s’était apaisée, les épaules d’Helena se relâchèrent et elle se laissa aller, le dos contre le dossier du canapé. Curieux d’en savoir plus sur sa relation avec son fils, je lui demandai alors ce qu’elle préférait en lui. « Sa beauté. » Elle n’avait pas [...]

    Continue Reading...

  • Il avait plu toute la matinée. Le jardin ruisselait d’eau. L’après-midi s’annonçait tout aussi arrosé. Céleste et Paul étaient retranchés dans la maison, se déplaçant d’une pièce à l’autre, la chambre de Paul, la cuisine, le salon, déambulant dans l’espace du rez-de-chaussée, le regard happé vers l’extérieur et vers les gouttes qui perlaient sur les [...]

    La voix des êtres aimés

    Il avait plu toute la matinée. Le jardin ruisselait d’eau. L’après-midi s’annonçait tout aussi arrosé. Céleste et Paul étaient retranchés dans la maison, se déplaçant d’une pièce à l’autre, la chambre de Paul, la cuisine, le salon, déambulant dans l’espace du rez-de-chaussée, le regard happé vers l’extérieur et vers les gouttes qui perlaient sur les [...]

    Continue Reading...

  • Il en était question hier soir sur M6 et le Replay peut être consulté en passant par cette autre petite lucarne : O
Payer pour se faire aimer. Pas très loin en somme de notre métier. D’autant plus que le escort se réserve tous les droits, comme dans, d’un coaching, le contrat : d’accepter la cliente ou [...]

    Quand les femmes payent pour être aimées

    Il en était question hier soir sur M6 et le Replay peut être consulté en passant par cette autre petite lucarne : O Payer pour se faire aimer. Pas très loin en somme de notre métier. D’autant plus que le escort se réserve tous les droits, comme dans, d’un coaching, le contrat : d’accepter la cliente ou [...]

    Continue Reading...

  • écologie écoute écrit étranger être accompagnement Alice amour apprentissage blog café changement ciel coach coaching coeur compagnonnage couche deuil divin echange de pratiques enfant envol esprit faille femme feu folie génie homme huile jardin lait mort Nancy Huston oeuvre peau récit rêve regard rencontre silence supervision vie
Le 14 février vous et voies prendra d’autres lumières, [...]

    Nuage de tags

    écologie écoute écrit étranger être accompagnement Alice amour apprentissage blog café changement ciel coach coaching coeur compagnonnage couche deuil divin echange de pratiques enfant envol esprit faille femme feu folie génie homme huile jardin lait mort Nancy Huston oeuvre peau récit rêve regard rencontre silence supervision vie Le 14 février vous et voies prendra d’autres lumières, [...]

    Continue Reading...

  • « Sans doute faut il se demander si, dans ce monde absurde, où tout le monde veut consommer plus, sans véritablement oser cesser d’épargner, il ne faut pas mieux tenter de comprendre ce qui se cache derrière la consommation : Elle est avant tout un rapport a la mort. 

Elle l’est évidemment pour la satisfaction des [...]

    Le désir, la mort… et la croissance

    « Sans doute faut il se demander si, dans ce monde absurde, où tout le monde veut consommer plus, sans véritablement oser cesser d’épargner, il ne faut pas mieux tenter de comprendre ce qui se cache derrière la consommation : Elle est avant tout un rapport a la mort. Elle l’est évidemment pour la satisfaction des [...]

    Continue Reading...

  • La vida es sueño est le titre original d’un classique du théâtre espagnol, La vie est un songe, écrit en 1635 par Pedro Calderon de la Barca. Cette pièce propose une réflexion sur l’illusion et la réalité, le jeu qui occupe nos vies et le songe qui défait nos jeux. La pièce est découpée en trois journées ; deux [...]

    l’Avant et l’Après Inception

    La vida es sueño est le titre original d’un classique du théâtre espagnol, La vie est un songe, écrit en 1635 par Pedro Calderon de la Barca. Cette pièce propose une réflexion sur l’illusion et la réalité, le jeu qui occupe nos vies et le songe qui défait nos jeux. La pièce est découpée en trois journées ; deux [...]

    Continue Reading...

  • Elle ne possède rien, ni patrimoine ni instruction. 
Elle n’a pour elle que l’alphabet de son enfance, une chanson douce à soi. 
Elle aime relier consonnes et voyelles. Rire du « i ». Pleurer tout en « a ». Rouler les « r ». Battre les « l ». Poursuivre les « m » pour en faire son moi.
Très vite, elle a su les faire coucher, toutes [...]

    Femme de lettres

    Elle ne possède rien, ni patrimoine ni instruction. Elle n’a pour elle que l’alphabet de son enfance, une chanson douce à soi. Elle aime relier consonnes et voyelles. Rire du « i ». Pleurer tout en « a ». Rouler les « r ». Battre les « l ». Poursuivre les « m » pour en faire son moi. Très vite, elle a su les faire coucher, toutes [...]

    Continue Reading...

  • …Ces lettres qui ne pourraient jamais finir sont celles de mes mouvements géographiques et de mes voyages immobiles sur la scène. Mais probablement, y verrez-vous un autre voyage plus complexe, plus hardi, plus désespéré. Voyager, dit-on, on n’en revient jamais. Le prendrez-vous ce temps de me lire pour me prolonger un peu en vous ?
Bernard [...]

    Cher Amour…

    …Ces lettres qui ne pourraient jamais finir sont celles de mes mouvements géographiques et de mes voyages immobiles sur la scène. Mais probablement, y verrez-vous un autre voyage plus complexe, plus hardi, plus désespéré. Voyager, dit-on, on n’en revient jamais. Le prendrez-vous ce temps de me lire pour me prolonger un peu en vous ? Bernard [...]

    Continue Reading...