peau Archive

  • Habiter sa solitude. C’est le lot, le destin de tout homme qu’on veuille se le cacher ou non. Et c’est le commencement de tout…

Jacqueline Kelen

    Je ne sais plus où j’habite

    Habiter sa solitude. C’est le lot, le destin de tout homme qu’on veuille se le cacher ou non. Et c’est le commencement de tout… Jacqueline Kelen

    Continue Reading...

  • - Puis-je préparer quelque chose pour notre première séance?  Je pars pour quelques jours à la montagne. L’occasion de réfléchir…
- Sentez-vous surtout.
*
Pour les besoins de l’expérience, nous nous sommes rapprochés. Et j’ en accompagne l’expression, de son corps et de son âme, d’un doux mouvement de main, sur lui tout juste posée. Soudainement il [...]

    Sens

    - Puis-je préparer quelque chose pour notre première séance? Je pars pour quelques jours à la montagne. L’occasion de réfléchir… - Sentez-vous surtout. * Pour les besoins de l’expérience, nous nous sommes rapprochés. Et j’ en accompagne l’expression, de son corps et de son âme, d’un doux mouvement de main, sur lui tout juste posée. Soudainement il [...]

    Continue Reading...

  • Petit enfant il a soufflé fort-fort-fort-fort, et fait d’un ballon sa demeure. De baudruche. De ceux qui ne quittent jamais le sol. Qui ne font que rouler à terre, pour éviter leur piétinement. Et qui en souffrent, par moments…
Un ballon sans couleurs, sans éclat, presque sans souffle ni voix. Et aujourd’hui encore. Il alterne, de [...]

    Résidence secondaire

    Petit enfant il a soufflé fort-fort-fort-fort, et fait d’un ballon sa demeure. De baudruche. De ceux qui ne quittent jamais le sol. Qui ne font que rouler à terre, pour éviter leur piétinement. Et qui en souffrent, par moments… Un ballon sans couleurs, sans éclat, presque sans souffle ni voix. Et aujourd’hui encore. Il alterne, de [...]

    Continue Reading...

  • Elle cherche ses couleurs. Pour se donner au monde et recevoir de lui. – Je vous vois rouge, je lui dis. Elle s’enhardit. – Je le vois aussi ! Parce que sinon il est bien vrai que je ne suis en habit qu’ainsi… 
De blanc et de noir, de jean et de soie, de creux et [...]

    Tricheries sacrées

    Elle cherche ses couleurs. Pour se donner au monde et recevoir de lui. – Je vous vois rouge, je lui dis. Elle s’enhardit. – Je le vois aussi ! Parce que sinon il est bien vrai que je ne suis en habit qu’ainsi… De blanc et de noir, de jean et de soie, de creux et [...]

    Continue Reading...

  • Fleurs de peau. 
Sont nos odeurs. 
Et nos corps les cultivent et exhalent pour nous faire mélanger. Dans l’air tout au moins. Au plus, à l’ultime frontière de nos peaux renversées. Goût de l’autre. Saveurs cuisinées.
D’abord une note de façade. Celle de nos parfums d’apparat : verveine, jasmin, cédrat. 
Puis, une mélodie se dessine sous nos [...]

    Fleurs de peau sont nos odeurs

    Fleurs de peau. Sont nos odeurs. Et nos corps les cultivent et exhalent pour nous faire mélanger. Dans l’air tout au moins. Au plus, à l’ultime frontière de nos peaux renversées. Goût de l’autre. Saveurs cuisinées. D’abord une note de façade. Celle de nos parfums d’apparat : verveine, jasmin, cédrat. Puis, une mélodie se dessine sous nos [...]

    Continue Reading...

  • Elle s’est habillée en bleu ciel
pour mieux porter aux nues
le beau en lui et qu’il le voit ainsi.
Regard baissé n’a pas d’envie.
**
Soudain, il n’est plus chargé à blanc mais à l’azur de l’aube des nouveaux jours vidé d’ennui.
**
Elle l’aime tendre et il la consomme bleue.
Diète, qui est gourmandise.
Cure, enfin délice.
Et du sang neuf pour elle et [...]

    Bleus à l’âme

    Elle s’est habillée en bleu ciel pour mieux porter aux nues le beau en lui et qu’il le voit ainsi. Regard baissé n’a pas d’envie. ** Soudain, il n’est plus chargé à blanc mais à l’azur de l’aube des nouveaux jours vidé d’ennui. ** Elle l’aime tendre et il la consomme bleue. Diète, qui est gourmandise. Cure, enfin délice. Et du sang neuf pour elle et [...]

    Continue Reading...

  • Serait-ce métamorphose que ce serait moins douloureux… Redécouverte de soi et changement de peau cela est. Parce qu’un jour quelqu’un nous voulait autre et qu’il a fallu se cacher. Fuir son désir. Chercher le nôtre. Mais bien avant que d’exister, courir champs, mener d’autres vies, celles que seule l’apparence de bête a permis, faillir et [...]

    Peau d’âmes

    Serait-ce métamorphose que ce serait moins douloureux… Redécouverte de soi et changement de peau cela est. Parce qu’un jour quelqu’un nous voulait autre et qu’il a fallu se cacher. Fuir son désir. Chercher le nôtre. Mais bien avant que d’exister, courir champs, mener d’autres vies, celles que seule l’apparence de bête a permis, faillir et [...]

    Continue Reading...

  • Il aime plus que tout son poil contre peau avec Elisa.
Il lui chante la chanson, de ses yeux intelligents :
« Enfonce bien tes ongles
et tes doigts délicats
dans la jungle de mes cheveux, Elisa ! »
Il partage avec nous 
salades, choux, pommes de terre et carottes.
Il ne dort pas tant que cela. 
Il partage notre vie.
Et il est [...]

    Fais dodo, petit frère, fais dodo

    Il aime plus que tout son poil contre peau avec Elisa. Il lui chante la chanson, de ses yeux intelligents : « Enfonce bien tes ongles et tes doigts délicats dans la jungle de mes cheveux, Elisa ! » Il partage avec nous salades, choux, pommes de terre et carottes. Il ne dort pas tant que cela. Il partage notre vie. Et il est [...]

    Continue Reading...

  • Il s’est réfugié dans le jardin, à l’arrière de la maison. Les enfants jouent à l’avant. Profitant des derniers jours du divan fait pour l’été, il feuillette un livre de chroniques, qu’il laisse de suite de côté pour me voir arriver. Il ne s’en défait que des yeux, car il m’en parle sans transition : [...]

    Intim-été

    Il s’est réfugié dans le jardin, à l’arrière de la maison. Les enfants jouent à l’avant. Profitant des derniers jours du divan fait pour l’été, il feuillette un livre de chroniques, qu’il laisse de suite de côté pour me voir arriver. Il ne s’en défait que des yeux, car il m’en parle sans transition : [...]

    Continue Reading...

  • …je te déshabille dans notre lit, chez nous
Je pose mes béquilles souv’nir de ton genou
Dans les bras de Morphée tu dors tout en douceur
Dans mon bras, la morphine atténue la douleur
J’suis comme un chien mouillé
Qui peut s’prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées
Et suivre son maître partout
Regarde ces hématomes
Tu vois, j’t'ai dans la peau
Et ce [...]

    Le repos de la guerrière

    …je te déshabille dans notre lit, chez nous Je pose mes béquilles souv’nir de ton genou Dans les bras de Morphée tu dors tout en douceur Dans mon bras, la morphine atténue la douleur J’suis comme un chien mouillé Qui peut s’prendre tous les coups Les plus belles dérouillées Et suivre son maître partout Regarde ces hématomes Tu vois, j’t'ai dans la peau Et ce [...]

    Continue Reading...