tendresse Archive

  • 
Emmurés dans le cloud en partage. Enfoncés dans le vacarme ambiant. 21ème siècle de « et rôde… »
Carole Martinez  nous en fait sortir le temps, long, de tourner quelques pages, l’espace, court, d’un dépouillement. 17ème des « châteaux rongés par les vers dedans ». De mon professeur de Littérature expression…
Du domaine des murmures est son deuxième opus, et [...]

    Du domaine des murmures

    Emmurés dans le cloud en partage. Enfoncés dans le vacarme ambiant. 21ème siècle de « et rôde… » Carole Martinez nous en fait sortir le temps, long, de tourner quelques pages, l’espace, court, d’un dépouillement. 17ème des « châteaux rongés par les vers dedans ». De mon professeur de Littérature expression… Du domaine des murmures est son deuxième opus, et [...]

    Continue Reading...

  • Un peu de tendresse, bordel de merde ! par tellestmatele
La tendresse
C’est un geste, un mot, un sourire quand on oublie qu’on a grandi
Et ici donnée en spectacle
La Vie
Des larmes au bout pour moi…
Puis ces mots, le geste de mes doigts caressant les touches
Et un sourire
Pour vous

    Tendresse

    Un peu de tendresse, bordel de merde ! par tellestmatele La tendresse C’est un geste, un mot, un sourire quand on oublie qu’on a grandi Et ici donnée en spectacle La Vie Des larmes au bout pour moi… Puis ces mots, le geste de mes doigts caressant les touches Et un sourire Pour vous

    Continue Reading...

  • Cela aurait pu être un timbre de collection, la couleur d’une chemise choisie pour la guerre, les yeux d’un amour perdu, avant de l’avoir trouvé, le choix d’un pays entier, de mettre sans plus tarder, alors que par mort suprême il se trouve libéré, le couvercle d’un beau ciel, sur une terre dévastée : terreau de [...]

    Errare humanum est

    Cela aurait pu être un timbre de collection, la couleur d’une chemise choisie pour la guerre, les yeux d’un amour perdu, avant de l’avoir trouvé, le choix d’un pays entier, de mettre sans plus tarder, alors que par mort suprême il se trouve libéré, le couvercle d’un beau ciel, sur une terre dévastée : terreau de [...]

    Continue Reading...

  • Invisible, je la sens. 
Cette morsure sans rage, 
presque gênée, 
que vient de me faire Gipsy, 
par ailleurs adorable lapin. 
Sa fourrure Angora tellement étoffée, 
avec l’air devenu plus frais, 
qu’elle semble l’étouffer, 
je tentais, en la brossant, de dompter. 
Je n’ai pas dû assez la rassurer, 
et prévenir son exaspération d’un regard partagé, 
dans [...]

    Morsure

    Invisible, je la sens. Cette morsure sans rage, presque gênée, que vient de me faire Gipsy, par ailleurs adorable lapin. Sa fourrure Angora tellement étoffée, avec l’air devenu plus frais, qu’elle semble l’étouffer, je tentais, en la brossant, de dompter. Je n’ai pas dû assez la rassurer, et prévenir son exaspération d’un regard partagé, dans [...]

    Continue Reading...

  • De ma tour d’ivoire, ma cage dorée, je suis enfin descendue, au jardin.
Une fête se prépare. L’avais-je oublié ?
J’ai eu fort à faire : sabrer les ronces, ranger les haies.
Mais aussi, affaire de douceur :
trouver une place au laurier,
victoire du corps et du coeur,
dégager le visage, éclatant, du groseiller,
faire la ronde au tournesol,
la cour aux [...]

    Jardin de Délices

    De ma tour d’ivoire, ma cage dorée, je suis enfin descendue, au jardin. Une fête se prépare. L’avais-je oublié ? J’ai eu fort à faire : sabrer les ronces, ranger les haies. Mais aussi, affaire de douceur : trouver une place au laurier, victoire du corps et du coeur, dégager le visage, éclatant, du groseiller, faire la ronde au tournesol, la cour aux [...]

    Continue Reading...